L'insémination intra-utérine

tl_files/contenu/vivaltochp/spermatozoide.jpgDans notre Centre, cette technique concerne uniquement les couples qui ont recours aux IAC (Insémination avec sperme de conjoint).

Selon la Loi, tous les couples bénéficiant de cette technique doivent avoir vu en consultation (au préalable) le Biologiste responsable.

Pour accroître les chances de succès, les inséminations seront effectuées en intra utérin (dans la cavité utérine) après monitorage de l'ovulation, ce qui nécessite une préparation préalable du sperme réalisée le jour-même uniquement dans un laboratoire agréé par le Ministère de la Santé.

Lors de votre RDV au laboratoire pour le recueil de sperme en vue d’une IAC, veuillez vous munir des photocopies :

  • de votre ordonnance ;
  • d’une lettre manuscrite de demande d’IAC signée par les deux conjoints ;
  • Si l’IAC doit se faire avec des spermatozoïdes congelés, le mari doit donner une autorisation écrite pour ce faire. Chaque insémination nécessite d’une autorisation différente ;
  • des cartes d'identités du couple ;
  • de votre carte vitale et de l'attestation de Sécurité Sociale ;
  • de la prise en charge 100 % de Madame et de Monsieur ;
  • d'une preuve de vie commune ;
  • des résultats des sérologies (HIV-Hépatite B-Hépatite C-Syphilis) du couple datant de moins de 3 mois (première tentative) et de l'examen de sperme effectué au préalable (3 mois maximum) dans notre laboratoire ;
  • afin d’éviter des situations empêchant l’IAC (faute de ces documents, validité...), il est recommandé de faire toutes les analyses dans notre laboratoire pour pouvoir les consulter à tout instant.

La récupération de la préparation de sperme

Les IAC peuvent avoir lieu au sein de la clinique (en fonction des gynécologues) ou en ville. Dans les deux cas, la patiente conviendra d'un rendez-vous avec son gynécologue pour l'acte d'insémination, après avoir récupéré la préparation de sperme.

Cette préparation sera récupérée au laboratoire d’AMP en prenant soin de se munir de sa carte d’identité. Elle vous sera confiée dans un récipient permettant le maintien de la bonne température jusqu’au cabinet de votre gynécologue. Ledit récipient doit être rendu au gynécologue pour récupération ultérieure par nos soins. Nous vous transmettrons également le cathéter d’insémination.

Cette intervention ne nécessite aucune anesthésie et s'apparente à un examen gynécologique classique.

La phase post-insémination

Une prise de sang pour évaluer les "B hCG Plasmatiques quantitatives » (test de grossesse sanguin) sera effectuée environ 15 jours après l'insémination.

Le test est «POSITIF» (dosage à la valeur seuil du laboratoire) : une grossesse débute sans doute. Vous contacterez alors votre gynécologue qui vous indiquera ce qu'il conviendra de faire pour la confirmation et le contrôle de l'évolution de cette grossesse.

Le test est «NEGATIF» (pas de traces des B hCG Plasmatiques dans le sang) : le plus souvent, cela signifie qu'il n'y a pas eu d'implantation. Il n'y a donc pas de début de grossesse. Les règles doivent arriver dans les jours qui suivent et être tout à fait normales. En cas de doute ou de problème quelconque, il est indispensable de contacter votre gynécologue.

DANS TOUS LES CAS VOUS DEVEZ INFORMER LE LABORATOIRE DU RESULTAT par fax ou par mail (un formulaire est délivré lors de la préparation du sperme).