La ponction ovocytaire

tl_files/contenu/vivaltochp/FIV microscope.JPGCet acte opératoire clinique concerne les femmes qui ont recours aux techniques de Fécondation in Vitro avec ou sans micromanipulation.

L'intervention pour prélever les ovocytes se pratique au Centre d'AMP dans une salle spécifique pour cet acte et contiguë au laboratoire de Fécondation In Vitro.

L'entrée à la clinique

L'hospitalisation ambulatoire à la clinique se fait le jour de la ponction. Elle a été programmée avec votre gynécologue. Vous devez vous présenter vers 7h30 -à jeun- à l'accueil du bâtiment hébergement de la clinique (32 rue Auguste Kervern) munie de votre carte nationale d'identité qui sera scannée lors de votre premier séjour, de votre carte vitale, votre carte de groupe sanguin, ainsi que la prise en charge à 100%, pour toutes les formalités d'admission.

Un forfait de 10 €uros vous sera facturé.

L’hospitalisation ambulatoire aura lieu au rez-de-chaussée du bâtiment hébergement. Votre conjoint doit prévoir d’aller au Centre d'AMP pour y faire son prélèvement de sperme à partir de 8h00.

La ponction d'ovocytes

Une prémédication se fera une demi-heure avant la ponction. Elle fait appel à de la morphine : merci d’indiquer au personnel infirmier, si vous avez eu des réactions indésirables avec ce produit. Dans la salle de ponction, vous aurez également une anesthésie locale au niveau du col de l’utérus.

La ponction est réalisée par ponction et aspiration à l'aiguille des follicules, par voie vaginale, guidée par l'échographie. Compte tenu du type d’anesthésie, vous pourrez parfaitement observer tout le procédé sur les écrans de l’échographe. De plus, étant équipés d’un système audio, vous pouvez parfaitement y amener votre musique pour l’écouter pendant l’intervention.

Après la ponction et en fin de matinée, le Biologiste viendra vous voir dans votre lieu d’hospitalisation pour vous expliquer les résultats de l’intervention. Il vous donnera un compte rendu écrit avec un certain nombre d’instructions à respecter sur le plan clinique et logistique.

Ce jour-là, il n'est pas rare de présenter des saignements et des douleurs ovariennes. Cela ne doit pas vous inquiéter. Concernant les douleurs, le repos ainsi qu'un traitement par antispasmodique doivent suffire.

L'heure de sortie est prévue en règle générale entre 14 et 15 heures, mais reste fonction de l'heure de la ponction et de votre état clinique.

Il est indispensable que la sortie se fasse accompagnée soit par votre conjoint, soit par un proche, car il pourrait être dangereux de repartir seule. La conduite de votre voiture est formellement interdite.

Fécondation in vitro classique ou Micro-injection intra-cytoplasmique (ICSI)

La ponction ovocytaire a lieu en salle de ponction du Centre d'AMP, par voie endo-vaginale (voie naturelle), sous anesthésie locale le plus souvent, à l'aide d'une sonde d'échographie vaginale munie d'une aiguille.
Le gynécologue agréé, et de garde ce jour-là, aspirera le liquide de tous les follicules visibles à l'échographie. Les seringues remplies de liquide folliculaire sont directement et immédiatement remises au laboratoire de FIV pour examen en vue de récupérer les ovocytes.

Les follicules sont visibles à l'aide de l'échographie, ils mesurent quelques centimètres. Le nombre de follicules peut légèrement varier entre l'échographie pratiquée quelques jours avant la ponction et l'échographie pratiquée le jour de la ponction. Dans chaque follicule, le laboratoire recherche un ovocyte.

Il faut avoir la notion que certains follicules ne contiennent pas d'ovocytes.
L'ovocyte est une cellule qui nécessite l'utilisation d'un microscope pour être mise en évidence. Le laboratoire apprécie l'état de maturité de l'ovocyte. Seuls ce que l'on appelle les ovocytes « matures » (en métaphase II de division) vont être capables de fusionner avec un spermatozoïde pour donner un embryon.

Fécondation in vitro simple

Le laboratoire va permettre la mise en contact de tous les ovocytes recueillis à la ponction avec les spermatozoïdes sélectionnés par test de migration. Seuls les ovocytes matures (environ 65 %) vont pouvoir féconder.

Le transfert embryonnaire peut avoir lieu le deuxième, troisième ou cinquième (stade blastocyste) jour après la ponction. Le laboratoire vous donne tous les renseignements relatifs à ce transfert.

Au moment du transfert, le laboratoire examine l'embryon, il sélectionne les embryons les plus aptes à donner les meilleures chances de grossesse. En accord avec le couple et le gynécologue, un à deux embryons sont replacés dans la cavité utérine (pour éviter le risque de grossesse multiple), les embryons sélectionnés restants sont cryo-préservés uniquement en cas de très bonne qualité (environ 30 % des cas avec embryons surnuméraires).